On the run - BéCANE - Limited Edition Vinyl

Tracklist

Side 1
1.
Kymie Nilogue
BéCANE
08:15
2.
Heavy Lou
BéCANE
06:48
Side 2
1.
Laïka (Claudio ‘Laïka in the Sky with Diamonds’ remix)
BéCANE
06:44
2.
Spoutnik (Camille Rodriguez remix)
BéCANE
08:59

Information


  • Artist : BéCANE
  • Label : Technommunism
  • Format : 1 x 12" (140g)
  • CountryFrance
  • GenresTech House
  • Pressing50 Copies

Description

Bécane est un trio électronique francilien qui sort son premier EP sur un label de Montreuil du nom de Technommunism. Le disque est composé de quatre titres : deux originaux et deux remix.

"Kymie Nilogue" est une épopée qui rebondit sur les obstacles tel un yamakasi sous MD. Ça démarre comme de la tech-house qui va à la salle de muscu puis qui décide de faire un petit tour dans une backroom pansexuelle, à base de taquets acid, de stabs dramatiques et de nappes fin du monde mais néanmoins conviviales.

"Heavy Lou" sonne plus discipliné, une sorte de Vitalic millésimé, mais avec plus de breaks, de l'electrohouse d'Europe du Nord, industrielle voire productiviste. C'est sportif, ça fait mal, et c'est pour votre bien.

"Laika" remixé par Master Claudio quant à lui chercher vers des zones plus psychédéliques, celles de l'acid-trance à tempo relativement lent des années 90, et c'est une réussite, dans un genre à la fois oppressant et poétique.

Le remix de "Spootnik" par Camille Rodriguez va en revanche courir beaucoup plus vite, dans une veine techno monacale post-Jeff Mills, mais monacale avec quand même pas mal de vices postés au coin des boucles. Un bon petit rouleau compresseur qui paye pas de mine.

BéCANE, comme son nom l'indique presque, ce sont des machines, une palanquée de câbles et de l'énergie à revendre !
Après avoir pendant 10 ans roulées leur bosse sur les scènes de France et de Navarre jusqu'en ex-Yougoslavie dans d'obscurs groupes de dub-rock, les 3 gars de BéCANE ont décidé en 2013 de brancher leurs synthés et leurs boîtes à rythmes ensemble. Fine idée me direz-vous !
De tout ce bouzin s'échappe une techno énergique où la basse grooviesque fricote toujours avec un brin de mélodie et où le dancefloor aime tailler la bavette avec une punkitude toute banlieusarde.
Rajoutez là-dessus des images colorées qui dansent en rythme et en direct grâce à l'oeil torve d'un expert vidéaste et vous obtenez en bout de course un son et lumière à faire pâlir un neurasthénique épileptique.
Alors faites chauffer les lampes, on envoie la sauce.