Miles Davis - Jazz Monuments

Tracklist

1
Face A
1.
Deception (Birth of the Cool)
Miles Davis - March 9, 1950, Miles Davis (tp), J. J. Johnson (tb), Gunther Schuller (F.Hrn), Bill Barber (tba), Lee Konitz (as), Gerry Mulligan (bs), John Lewis (p), Al McKibbon (b), Max Roach (d)
02:49
2.
Move (Birth of the Cool)
Denzil Best
02:35
3.
Jeru (Birth of the Cool)
Gerry Mulligan
03:14
4.
Godchild (Birth of the Cool)
George Wallington - January 21, 1949, Miles Davis (tp), Kai Winding (tb), Junior Collins (F.Hrn), Bill Barber (tba), Lee Konitz (as), Gerry Mulligan (bs), Al Haig (p), Joe Shulman (b), Max Roach (d)
03:11
5.
Moondreams (Birth of the Cool)
Chummy McGregor, Johnny Mercer - March 9, 1950, Miles Davis (tp), J. J. Johnson (tb), Gunther Schuller (F.Hrn), Bill Barber (tba), Lee Konitz (as), Gerry Mulligan (bs), John Lewis (p), Al McKibbon (b), Max Roach (d)
03:21
6.
Venus de Milo (Birth of the Cool)
Gerry Mulligan
03:14
7.
Boplicity (Birth of the Cool)
Cleo Henry - April 22, 1949, Miles Davis (tp), J. J. Johnson (tb), Sandy Siegelstein (F.Hrn), Bill Barber (tba), Lee Konitz (as), Gerry Mulligan (bs), John Lewis (p), Nelson Boyd (b), Kenny Clarke (d)
03:03
Face B
1.
Whispering (Walking 1954)
John Schonburger - January 17, 1951, Miles Davis (tp), Bennie Green (tb), Sonny Rollins (ts), John Lewis (p), Percy Heath (b), Roy Haynes (d)
03:02
2.
Walking (Walking 1954)
Richard Carpenter - April 29, 1954, Miles Davis (tp), Jay Jay Johnson (tb), Lucky Thompson (ts), Horace Silver (p), Percy Heath (b), Kenny Clarke (d)
13:28
3.
It Never Entered My Mind (Walking 1954)
Richard Rogers - March 6, 1954, Miles Davis (tp), Horace Silver (p), Percy Heath (b), Art Blakey (d)
04:04
2
Face C
1.
Bags’ Groove (Miles Davis & Thelonious Monk)
Milt Jackson
11:23
2.
The Man I Love (Miles Davis & Thelonious Monk)
George Gershwin - December 24, 1954, The Miles Davis All Stars : Miles Davis (tp), Milt Jackson (vib), Thelonious Monk (p), Percy Heath (b), Kenny Clarke (d)
08:05
Face D
1.
Milestones (Miles Davis & John Coltrane)
Miles Davis - February 4, 1958, The Miles Davis Sextet : Miles Davis (tp), Julian “Cannonball” Adderley (as), John Coltrane (ts), Red Garland (p), Paul Chambers (b), Philly Joe Jones (d)
05:46
2.
Dear Old Stockholm (Miles Davis & John Coltrane)
trad, arr. Stan Getz - June 5, 1956, The Miles Davis Quintet : Miles Davis (tp), John Coltrane (ts), Red Garland (p), Paul Chambers (b), Philly Jo Jones (d)
07:51
3.
Round Midnight (Miles Davis & John Coltrane)
Thelonious Monk - September 10, 1956, The Miles Davis Quintet : Miles Davis (tp), John Coltrane (ts), Red Garland (p), Paul Chambers (b), Philly Jo Jones (d)
05:58
3
Face E
1.
Ascenseur pour l’échafaud - thème (Ascenseur pour l’échafaud 1957)
Miles Davis - December 4, 1957, Miles Davis (tp), Barney Wilen (ts), René Urtreger (p), Pierre Michelot (b), Kenny Clark (d), from the movie Ascenseur Pour L’échafaud
02:51
2.
L’assassinat de Carala (Ascenseur pour l’échafaud 1957)
Miles Davis - December 4, 1957, Miles Davis (tp), Barney Wilen (ts), René Urtreger (p), Pierre Michelot (b), Kenny Clark (d), from the movie Ascenseur Pour L’échafaud
02:12
3.
Florence sur les Champs Elysées (Ascenseur pour l’échafaud 1957)
Miles Davis - December 4, 1957, Miles Davis (tp), Barney Wilen (ts), René Urtreger (p), Pierre Michelot (b), Kenny Clark (d), from the movie Ascenseur Pour L’échafaud
02:54
4.
Autumn Leaves (Ascenseur pour l’échafaud 1957)
Joseph Kosma, Johnny Mercer - March 9, 1958, Miles Davis (tp), Julian “Cannonball” Adderley (as), Hank Jones (p), Sam Jones (b), Art Blakey (d)
10:59
Face F
1.
Summertime (Miles Davis & Gil Evans 1957 ~ 1961)
George Gershwin - August 4, 1958, Gil Evans (arr, cond); Miles Davis (bgl), Ernie Royal, Bernie Glow, Johnny Coles, Louis Mucci (tp), Dick Hixon, Frank Rehak, Jimmy Cleveland, Joe Bennett (tb), Willie Ruff, Julius Watkins, Gunther Schuller (cor), Bill Bar
03:21
2.
Concierto de Aranjuez (Miles Davis & Gil Evans 1957 ~ 1961)
Joaquin Rodrigo - November 20, 1959, Gil Evans (arr, cond); Miles Davis (bgl, tp), Ernie Royal, Bernie Glow, Louis Mucci, Taft Jordan (tp), Dick Hixon, Frank Rehak (tb), Jimmy Buffington, John Barrows, Earl Chapin (cor), Jimmy McAllister (tu), Al Block, E
16:22
3.
New Rumba (Miles Davis & Gil Evans 1957 ~ 1961)
Ahmad Jamal - May 23, 1957, Gil Evans (arr, cond); Miles Davis (bgl), Ernie Royal, Bernie Glow, Louis Mucci, Taft Jordan, Johnny Carisi (tp), Frank Rehak, Jimmy Cleveland, Joe Bennett (tb), Tom Mitchell (b, tb), Willie Ruff, Jimmy Buffington (cor), Bill B
04:36
4
Face G
1.
So What (Kind of Blue 1959)
Miles Davis - March 2, 1959, Miles Davis (tp), Julian “Cannonball” Adderley (as), John Coltrane (as), Bill Evans (p), Paul Chambers (b), Jimmy Cobb (d)
09:25
2.
All Blues (Kind of Blue 1959)
Miles Davis - April 22, 1959, Miles Davis (tp), Julian “Cannonball” Adderley (as), John Coltrane (as), Bill Evans (p), Paul Chambers (b), Jimmy Cobb (d)
11:36
Face H
1.
Neo (Live 1961)
Miles Davis - April 22, 1961, at the Black Hawk Club, San Francisco, Miles Davis (tp), Hank Mobley (ts), Wynton Kelly (p), Paul Chambers (b), Jimmy Cobb (d)
12:42
2.
Teo (Live 1961)
Miles Davis - May 19, 1961, at Carnegie Hall, The Miles Davis Quintet : Miles Davis (tp), Hank Mobley (ts), Wynton Kelly (p), Paul Chambers (b), Jimmy Cobb (d)
09:16

Informations


  • Artist : Miles Davis
  • Format : 4 x 12" (140g)
  • PaysFrance
  • GenresJazz
  • Date de livraison prévueLivraison en 2 à 7 jours

Description

mockup-Miles-4-pochettes-front mockup-miles-coffret mockup-Miles-4-pochettes-back

COFFRET 4 vinyles en édition limitée incluant un livret 33 x 33 de 8 pages reprenant la biographie de Miles Davis mais aussi des anecdotes et des extraits d'interviews sur toute la période du coffret. Tous les morceaux inclus dans ce coffret on été remasterisés pour l'occasion:

  • Vinyl 1

Side A - BIRTH OF THE COOL
Side B - WALKING 1954

  • Vinyl 2

Side C - MILES DAVIS & THELONIOUS MONK
Side D - MILES DAVIS & JOHN COLTRANE

  • Vinyl 3

Side E - ASCENSEUR POUR L’ÉCHAFAUD 1957
Side F - MILES DAVIS & GIL EVANS 1957 ~ 1961

  • Vinyl 4

Side G - KIND OF BLUE 1959
Side H - LIVE 1961

~

Trente années après sa disparition, la personnalité de Miles Davis reste controversée, n’en est-il pas ainsi de tous les grands artistes, en revanche, l’importance de son apport à la musique du 20ème siècle fait l’unanimité.

Il est pour certain le plus grand trompettiste, il a quitté le monde du jazz après 1965 pour d’autres, il a été le catalyseur de chaque décennie de 1949 à 1989, il a révolutionné le jazz, il a enterré le jazz, il a sorti le jazz du ghetto, il est le musicien le plus important du siècle ... tous ces avis ont une part de vérité. En tout état de cause, il est une figure majeure du jazz et de la musique de la seconde moitié du 20ème siècle, il dépasse, ou au moins égale en importance Louis Armstrong et Duke Ellington pour la raison qu’il s’adresse non seulement au monde du jazz, mais à tous les mondes musicaux et qu’il a, entre autres, fusionné les univers du jazz, du blues, du rock et de la pop, pour parler ensemble ou alternativement à tous les publics.

Lors d’un diner à la maison Blanche, une dame parfaitement respectable, sans doute épouse d’un politicien, lui demande ce qu’il fait dans la vie, Miles, un peu excédé, répond « J’ai changé cinq ou six fois le cours de l’histoire de la musique [...] maintenant dites moi ce que vous avez fait d’important, vous, pour être ici, à part être blanche ? ». Sous la provocation des paroles de Miles se dévoilent, le refus d’être importuné, la révolte contre le traitement des noirs aux Etats Unis et la conscience de son importance dans le monde de la musique. Même dans les paroles, Miles garde l’art de la synthèse.

Tout commence en 1944, lors d’un concert où il entend pour la première fois Charlie Parker et Dizzy Gillespie, à St Louis, Missouri, « Je veux dire Dizzy Gillespie, Charlie “Yardbird” Parker, Buddy Anderson, Gene Ammons, Lucky Thompson et Art Blakey, ensemble sur scène [...] putain, ce truc me donnait des frissons, c’est tout ce que je voulais entendre [...] et moi, là-haut, à jouer avec eux». Miles a 18 ans, il joue de la trompette depuis des années, il sait désormais que c’est cela qu’il veut jouer et rien d’autre, jouer avec Bird! Un an plus tard, à 19 ans, il est à New York et c’est aux côtés de Bird et Dizzy qu’il apprend tout.

Chez Diggers Factory, nous connectons artistes, fans et professionnels pour produire des vinyles en éditions limitées. Nous créons avec vous un nouveau modèle de distribution plus intelligent et plus équitable