00:00
    00:00

    00:00
    00:00

    Focus on... Chloé, référence de la techno made in France?

    #techno #dj #FR
    15/07/2019

    *Découvrez notre focus spécial Chloe, DJ française à la carrière aussi riche qu'inspirante. *

    1999 - 2005 : Ses débuts

    Chloé commence à mixer vers 1995 dans divers lieux parisiens : à l'Élysée Montmartre où elle a été résidente des soirées Panik à l'Elysée, au Pulp1, Batofar, Mezzanine de l'Alcazar (dont elle mixera le volume 2 des compilations éponymes). Résidente du Pulp et notamment des soirées No dancing please, elle s'y lie d'amitié avec Sextoy et Ivan Smagghe. Elle sort son premier maxi Erosoft sur le label Karat en 2002 et une compilation intitulée I Hate Dancing en 2004. En 2005 elle co-fonde le label Kill the DJ avec Ivan Smagghe. Parallèlement elle se produit beaucoup en France et à l'étranger, notamment au Rex Club à Paris où elle a ses soirées en résidence Lumière Noire déclinées en label trois ans plus tard, au Robert Johnson à Francfort (où elle a été résidente durant de nombreuses années), au Watergate ou au Panorama Bar à Berlin, ou encore au club Fabric à Londres. Elle a produit de nombreux maxis sur des labels étrangers comme le label allemand Bpitch Control, le label canadien My Favorite Robot, ou le label new-yorkais Throne of Blood.

    2005 à aujourd'hui : La confirmation

    Après s'être produite dans de nombreux clubs, Chloé décide en 2007 de sortir son premier album The Waiting Room. Son second album, One in Other est sorti en 2010 et a été nommé aux Victoires de la Musique.

    Elle se tourne de plus en plus vers la performance live.

    En 2011, elle présente Chasser croiser, le surréel et son écho au Centre Georges Pompidou, une performance live sur le thème du surréalisme. Chloé a utilisé des archives de l'Ina, des extraits d'interviews de Man Ray, Duchamp, Elsa Triolet, pour n'en citer que certains, et a revisité des extraits sonores. Ce projet a été proposé par l'Atelier de Création Radiophonique (ACR) et existe dans un format de livre audio et photos portant le même nom sorti aux Editions Dis Voir.

    En 2012, la Cinémathèque Française lui commande la musique de la version restaurée par le British Film Institute de Blackmail, le dernier film muet d’Alfred Hitchcock, qu’elle joue en live en accompagnant le film.

    En 2016, Chloé commence un duo live avec la musicienne percussionniste Vassilena Serafimova. En juillet 2017 elles sont invitées au "Studio Venezia" de Xavier Veilhan, artiste français qui représente la France à la Biennale de Venise. Là, elles enregistrent de nouveaux morceaux et créent leur live. Elles se sont produites depuis dans de nombreuses salles.

    En 2017, Chloé crée son label Lumière Noire records, elle sort les productions musicales des artistes Il est Vilaine, Sutja Gutierrez, Inigo Vontier, Markus Gibb, et bien d'autres.

    En 2017, elle participe à la musique du film Paris la blanche de Lidia Terki, avec laquelle elle collabore depuis ses formats moyens et courts. Elle compose également la musique originale du premier court-métrage de l'actrice belge Marie Kremer, Le Pérou, présenté au Festival de Cannes dans le cadre des Talents Adami.

    En octobre 2017 elle sort son troisième album, Endless Revisions sorti sur son label Lumière Noire. L'album inclut des collaborations de Rhys Chatham, Ben Shemie (du groupe Suuns), et Alain Chamfort.

    Découvrez ses coups de coeur vinyle avec l'interview "Digging with Chloé" de Couleur 3 : https://www.facebook.com/couleur3/videos/653234108481991/