00:00
    00:00

    00:00
    00:00

    La sélection vinyle de la semaine 04.06.19

    #vinyl #selection #french
    04/06/2019

    Focus sur les projets français avec Dee Nasty, Sameer Ahmad, Charles Trénet, La Belle Records et Bears Smoke Cigarettes!

    Dee Nasty - Le Diamant est Eternel

    Mon Image

    1998, sortie sous l’égide du Maquis du double album Dee Nasty présente Le diamant est éternel. En hommage au parrain du hip-hop français, les plus grands Dj’s de la scène rap française des années 80 et 90 vont ainsi chacun composer un titre inédit. Le track listing est impressionnant : Cut Killer (113, Akhenaton, Doudou Masta ), Abdel (113, Nulle part ailleurs sur Canal), Faster Jay (Alliance Ethnik), Crazy B (Alliance Ethnik, Birdy Nam Nam), DJ Clyde (NTM, Assassin), Cutee B (Cartel de la rime, Fabe, Bob Sinclar), Rebel (pionnier de la scène marseillaise avec IAM et Fonky Family), Nasser (Secteur A, Passi), DJ LBR (Radio Nova, Afrika Bambaataa), Max (Radio Nova). Sans oublier la présence de rappeurs comme Morad, Faf la rage, Big Brother Akim, Red 1, Driver, Majest’x, Sya, Soon qui signent des featurings éblouissants pour ces virtuoses du mix et du scratch. Véritable choc électro hip-hop, la sortie de cet opus fait sensation.
    2019, Serial Producteurs décide de rééditer cet album qui est plus qu’une simple réédition puisque Dee Nasty nous offre trois titres inédits avec des featuring de Dynamax et de Grand Master Kaz qui rappellent ses grandes heures à Radio Nova et ses productions sur Celluloïd Records. Maintenant, il est temps de découvrir ou de redécouvrir ce joyau de l’histoire du rap français.

    Sameer Ahmad - Apaches

    Mon image

    Apaches est le 5ème album de Sameer Ahmad.
    A paraitre un peu avant le solstice d'été, le 12 Juin 2019.

    Déjà auteur de 4 projets solo (sans compter l' EP récap « Ne Mourez Jamais Seul » featuring Dany Dan & Sako), le montpelliérain revient avec un nouveau 10 titres, disponible en digital, CD, K7 et bientôt en double vinyle, le tout en éditions strictement limitées.

    Charles Trénet - Concert à la Varenne

    Mon image

    Rentré à Paris au terme d’un long séjour en Amérique, Charles Trenet chauffe son tour de chant à La Varenne avant de se produire à l’Olympia, devant un public qui lui est particulièrement familier. Il y a là son facteur, qui ne s’envole que dans les chansons de Charles, son boulanger, celui-là même qui bat la pâte à plein bras dans « Y a d’la joie », le chef de la petite gare de La Varenne qu’il évoque dans « Revoir Paris »… C’est un récital quasiment familial dont l’ambiance est tout à fait singulière, où il mêle chansons nouvelles et anciennes. Il faut l’imaginer sur la petite scène tout de bleu vêtu, la chemise bleue également et la cravate blanche de ses débuts, l’œillet rouge éclairant la boutonnière, avec à la main un feutre malléable qu’il triturera tout à l’heure en tous sens.
    Ce concert a été enregistré au cinéma Le Dôme à La Varenne Saint-Hilaire le 16 mais 1954, diffusé que Paris Inter le 19 mai 1954.

    La Belle Records - One Night Stands

    Mon image

    8 années, 20 artistes et 43 sorties, le label parisien La Belle Records s'est vite imposé dans le milieu par son style unique ; défricheur de bonbons electro spé à travers le monde et dont la singularité de la direction graphique est autant sublime qu'indiscutable. Aujourd'hui, il présente la série One Night Stands.

    Pas une énième compilation mais une collection unique de titres inédits, diggés et sélectionnés avec toute l'expérience et l'appétit d'Antoine Harispuru (Golden Bug), cofondateur du label.

    De Londres à Tel Aviv en passant par Madrid et Paris, One Night Stands mêle aussi bien des projets bien établis comme Golden Bug, In Fields, In Flagranti, Akkan et DESTIINO (side project de Yuksek), que de nouvelles promesses en devenir telles que Sebastopol, Youkounkoun, Ozzy et beaucoup d'autres...

    Bears Smoke Cigarettes - Thru the ceiling

    Mon Image

    Après 6 mois passés à Los Angeles, Bruno (Bears Smoke Cigarettes) revient avec un nouvel EP : « Thru the ceiling », plus dansant mais également plus personnel.
    Composé à son retour de Californie, il pose un regard tendre empli d’une certaine nostalgie que nous ressentons tous au retour d’un voyage. Ce sentiment il le traduit par une sensation de flottement le poussant à lâcher prise. Animé par les souvenirs et toutes les bonnes énergies accumulées lors de son voyage, il nous entraîne avec ardeur dans une épopée laissant place à la fête et à la douce caresse du soleil de Californie.

    Riche des rencontres humaines et sonores qui ont guidé son séjour, ce nouvel EP est celui de la maturité. En effet, ces rencontres l’ont poussé à revenir au rock des années 80/90, ses premières influences, pour les confronter à ses inspirations actuelles ancrées dans la musique électronique. Ce mélange de sonorités, donnent une identité singulière à cet EP.

    Après une année entière passée entre 4 murs à produire cet EP, il révèle enfin au public un recueil de 5 titres. La première version de cet EP est sorti au format digital en décembre 2018, ce vinyle est la 2ème version il contient 2 tracks bonus exclusives.