Livraison gratuite dès 100€ d’achatsLivraison gratuite dès 100€ d’achats en livraison immédiate avec code promo FREESHIP (hors test pressing)

NOS B.O MYTHIQUES #1 STARS WARS

NOS B.O MYTHIQUES #1 STARS WARS

May 4, 2021

Chez Diggers nous savons qu’un bon film c’est aussi une bonne bande originale. Pourquoi devriez-vous arrêter de frissonner une fois le film terminé? Aujourd’hui nous lançons notre série sur nos B.O mythiques et on commence par, l’iconique, l'indémodable... ? Saga Stars Wars !

Éteignez les lumières, installez-vous confortablement, on arrive.


Une musique que l’on reconnaîtrait parmi 1000 autres retentit. Sursaut. À l’écran, un texte jaune commence à défiler lentement vers le haut sur un fond de ciel étoilé… La magie opère.

Cette mélodie iconique est aussi la première track de notre vinyle consacré à la saga.

DERRIÈRE L'OEUVRE, LES ARTISTES

Saga mondialement connue, devenue cultissime, que reste-il à présenter des films Star Wars ? Composée par John Williams, compositeur attitré de Steven Spielberg et de George Lucas (à qui on doit notamment les bandes originales des Dents de la mer, E.T. l'extra-terrestre, Indiana Jones, ou les trois premiers films de la saga Harry Potter) nous vous proposons un tour d’horizon des raisons du succès de cette BO historique.

John Williams est un compositeur de génie qui a grandi dans l’univers musical. Fils d’un percussionniste pour la radio CBS (Columbia Broadcasting System), il apprend le piano à 16 ans et intègre à 23 ans seulement l’orchestre des studios de cinéma de la Columbia à Hollywood. Considéré comme un prodige, il devient rapidement compositeur et se fait remarquer par un certain Bernard Hermann, compositeur des films d’Hitchcock, avec qui il deviendra ami. Plébiscité par Herrmann, John Williams obtient de plus en plus de commandes de musique de films.

John-Williams-with-Boston-Pops-1

Et puis vient l’année charnière de 1973. Cette année-là, ce n’est pas Claude François mais bien Steven Spielberg qui rentre en scène. John accepte de travailler avec lui pour son premier long-métrage et naît une belle et longue collaboration entre ces deux hommes. Ils monteront ensemble des films comme Jurrasik Park , Indiana Jones ou les Dents de la mer, film pour lequel il recevra l’oscar de la meilleure musique de film.

Totalement sous le charme du travail de John Williams, Steven Spielberg le présente à un autre jeune réalisateur : George Lucas. Celui-ci veut créer un film de science-fiction qui se déroule dans l’espace et il a déjà trouvé le nom, ça sera la “Guerre des étoiles’.

Cependant John Williams est bien loin d'imaginer l’ampleur de ce projet, voici d’ailleurs ce qu’il en disait à l'époque : « Je pensais qu’il s’agissait d’un film pour enfants du samedi après-midi… que ça marcherait bien mais pas que ce serait le succès mondial que c’est devenu, et je n’aurai jamais imaginé que les suites existeraient et seraient tout autant couronnées de succès ! ».

Star-Wars-filming-in-Death-Valley

Allez, fini pour la partie people, passons à ce qui nous rassemble ici, la musique !

ORIENTATION MUSICALE

On retrouve l’influence de nombreux compositeurs de musique classique dans la musique de John Williams. La première version de la « Guerre des étoiles » avait été montée avec le Boléro de Ravel dont John Williams s’est largement inspiré. Lorsque l'on se replonge en 1977, le choix d'une bande originale reposant sur de la musique symphonique peut s'avérer plus qu'audacieux... surtout pour un film de science-fiction.
LA particularité de cette BO extraordinaire c’est l’utilisation massive d’un procédé musical bien précis : le leitmotiv

Associée aux célèbres opéras de Richard Wagner, le leitmotiv est une phrase mélodique ou une cellule qui représentent un caractère, un lieu, un élément de l'intrigue, une humeur, une idée ou encore une relation entre personnages. Il est couramment utilisé dans les films modernes, comme un dispositif reliant, dans l'imaginaire du spectateur, certaines parties d'un film à la bande sonore. La qualité principale d'un leitmotiv est qu'il doit avoir suffisamment de force pour être retenu par un auditeur tout en étant suffisamment souple pour permettre des variations et des développements.

Pour chacun des protagonistes, John Williams compose une mélodie qui sera associée à un des personnages, comme pour la princesse Leia. Princess Leia's Theme piste 3 du vinyle.

En plus de cette technique, John Williams utilise aussi un autre procédé bien connu du milieu de la musique à l’image : l’effet mnémonique. Fruit de véritables études cognitives sur l’utilisation de la musique dans le domaine audiovisuel, cet effet correspond à une musique dont on se souvient, qui évoque ; qui déclenche potentiellement un processus de mémorisation (de quelques notes ou d’une ambiance). The Imperial March est l’exemple ultime, une musique qui n'apparaît que quelques fois mais que les gens ont retenu, parfois même plus que le thème original.
En effet, si on demande à quelqu'un de nous chanter la BO de Star Wars, il y a de grandes chances qu’il s’élance la dessus The Imperial March track 1 de la face B

Vous l’aurez compris, la réussite de cette BO n’a rien à voir avec le hasard. C’est le fruit du travail d’un prodige musical. Williams a remporté cinq fois l'Oscar de la meilleure musique, mais aussi 4 Golden Globes, 7 BAFTA Awards et 21 prix Grammy. Avec 52 nominations aux Oscars, John Williams reste aujourd'hui la deuxième personne la plus nommée après un autre génie du nom de Walt Disney.

LE STAR WARS DE THE CITY OF PRAGUE PHILHARMONIC ORCHESTRA

Un peu d'histoire ? L’existence de cet orchestre remonte à l'Orchestre Symphonique du Cinéma (FISYO), qui a été fondé peu après la Seconde Guerre mondiale, en 1947, en tant qu'orchestre interne des énormes studios de cinéma Barrandov. Après avoir été séparé et entièrement privatisé, c'est finalement en 1992 que le producteur de musique James Fitzpatrick a trouvé son nom actuel.
L'orchestre joue et enregistre de la musique pour tout type de projet orchestral, y compris des albums CD, de grands films internationaux, des séries télévisées, des jeux vidéo (...) pour des clients et des productions médiatiques du monde entier. Il participe à plus de 250 sessions d'enregistrement chaque année, ce qui en fait l'un des orchestres les plus enregistrés et les plus respectés au monde.

En 2015, l’Orchestre Philharmonique de Prague nous offre son interprétation de Star Wars sous la direction de Paul Bateman et James Fitzpatrick.

SW

La B.O est toujours en vente sur le site et cette semaine, pour le Star Wars Day, non seulement on vous a concocté un concours pour la gagner, mais en plus le disque est dans notre sélection box du mois de mai

Vous n’avez plus d’excuses ;)

MAY THE FORCE BE WITH YOU ;)