Panier


Votre panier est vide :(



Découvrir les projets

La sélection vinyle de la semaine 11.09.2019

La sélection vinyle de la semaine 11.09.2019

19/09/2019

Focus sur les légendes du Jazz cette semaine avec Ella Jane Fitzgerald, Miles Davis et Joséphine Baker !

Ella Jane Fitzgerald - The Songbook 1956 - 1959

Ella Fitzgerald LP

Elle est la plus célébrée des divas et domine la scène jazz plus de cinquante ans, de son premier succès « A-Tisket, A-Tasket » en 1938 à son retrait progressif de la scène pour cause de maladie en 1989. Elle a laissé son empreinte dans tous les univers du jazz qu’elle a abordés.

Les Essential Works 1956-1959 mettent en évidence son talent à interpréter les plus grands standards de Cole Porter, Irving Berlin, George Gershwin et Rodgers & Hart. Elle a su s’approprier ces mélodies populaires, le plus souvent extraites de comédies musicales pour en faire autant de joyaux du jazz vocal. Les quatre faces de cet album réunissent le cœur indispensable de l’œuvre enregistrée d’Ella Fitzgerald.

Miles Davis - The Essential Works

Miles Davis LP

Il est sans aucun doute le musicien de jazz le plus fécond, le plus révolutionnaire et le plus personnel. Il est à l’origine d’au moins trois révolutions. En 1949/1950, il enregistre The Birth of the Cool, un tournant de l’histoire du jazz, le nouveau jazz des clubs downtown, à l’heure où le jazz des ballrooms décline ; en 1959 il enregistre Kind of Blue, autrement dit, la véritable entrée du jazz dans le monde moderne, qui figurera comme la meilleure vente de jazz pendant des décennies parce qu’il sonne alors comme une avant-garde et qu’il sonne encore aujourd’hui comme un jazz contemporain, et en 1969 il enregistre Bitches Brew, une synthèse des musiques rock, funk et jazz, qui a souvent pris le nom de Fusion, parce que Miles le premier a su synthétiser toutes les musiques en une œuvre magistrale et essentielle qui reste un des 10 chefs d’œuvre du 20ème siècle. The Essential Works mettent en évidence le chemin parcouru de Birth of the Cool à Kind of Blue. Autrement dit une décennie de modernité dont on suit l’avancée sur chacune des 4 faces ici gravées.

Joséphine Baker - Esto Es Felicidad

Josephine Baker LP

Joséphine Baker demeure une figure de la chanson française avec des tubes tels que « Paris, Paris » ou « J’ai deux amours ». Mais derrière ces titres phares se cache un répertoire bien plus éclectique.

Cette sélection d’enregistrements radiophoniques (1944/1953) permet de découvrir ou redécouvrir ses nombreuses chansons d’inspiration sud-américaine. Qu’elle chante en français, anglais, italien, portugais ou espagnol, Joséphine Baker, accompagnée notamment par l’orchestre de son mari Jo Bouillon, maîtrise comme personne les rythmes chaloupés des boléros, mambos et autres rumbas !

Avec en prime deux enregistrements historiques : une interprétation de « J’ai deux amours » quelques jours après son retour à Paris en 1944 et deux extraits de son concert à Harlem en 1951 devant un public survolté.